slide-cima-content-1
slide-cima-content-2
Reconstitution d'un ancien atelier de mécanique
cima-ange_tete_nb
Projecteur de caméra Paillard Bolex
cima-piano-mecanique_detail-nb
cima_mains_nb

L’ESPACE MARCHAL

Le « Coffret lumineux » a été inauguré au musée du CIMA en 1999. Il présente, d’une façon très originale, les passions de deux collectionneurs: Claude et Solange Marchal.

L’histoire de l’entreprise Marchal

Pierre Marchal, associé et ami de Louis Blériot, l’aviateur, sera administrateur-directeur de la société des phares Blériot. Il lancera en 1911 le premier projecteur électrique alimenté par une dynamo « PHI ».
En 1923, il créera la société Marchal, une société qui va devenir célèbre dans le domaine de l’éclairage automobile. Le célèbre chat noir aux yeux lumineux et son slogan « je ne prête mes yeux qu’à Marchal » va faire le tour du monde.

Le coffret lumineux

Claude Marchal, fils de Pierre, a voué une grande passion à la musique mécanique. Ne sachant pas lui-même jouer d’un instrument de musique, il était fasciné par ceux qui jouaient tout seuls. Il fondera en 1975 l’Association des Amis des Instruments et de la Musique Mécanique (A.A.I.M.M). Cette passion amena d’ailleurs Claude et Solange Marchal à venir habiter dans la région de Sainte-Croix, capitale de la musique mécanique.

Claude Marchal nous a quittés. En souvenir de son mari, Solange Marchal a réalisé l’espace Marchal dans une muséographie surprenante qui montre quelques uns des joyaux de la collection.